Le siège du roi Arthur et les 17 cercueils

Le siège du roi Arthur et les 17 cercueils

À Edimbourg, se dresse une majestueuse colline, connue sous le nom d’Arthur’s Seat, le siège du Roi Arthur. On dit que sous ces rochers en forme de lion, dort le roi mythique, dans l’attente d’être réveillé.

Ce n’est pourtant pas à l’époque d’Arthur que la colline connut son événement le plus mystérieux. En 1836, alors que des jeunes gens parcouraient le relief, à la recherche de terriers de lapins, ils trouvèrent une cavité peu profonde sur la pente nord-est du massif.

Intrigués, les amis entreprirent de creuser, pour libérer l’ouverture et contempler l’intérieur du cratère. Quelle ne fut pas leur surprise quand leur regard se posa sur 17 petits cercueils. À l’intérieur, se trouvaient 17 poupées en bois, faites à la main et revêtues d’habits. Certaines paraissaient anciennes, d’autres avaient été récemment confectionnées.

Pour expliquer leur présence, la presse de l’époque se déchaîna : il devait s’agir de sorcellerie, il s’agissait de jeter de mauvais sorts, mais rien ne vint le confirmer. D’autres journaux se rappelèrent d’anciennes coutumes, où pour sauver l’âme des marins disparus en mer, on leur donnait à terre une sépulture.

Quelques années plus tard, une autre hypothèse émergea. Au début du 18e siècle, Edimbourg était devenu un haut lieu de la recherche médicale et pour cela, il fallait des corps à disséquer. Flairant la bonne affaire, deux hommes, Burke et Hare, décidèrent de se lancer dans le commerce de cadavres. Après 10 mois d’activités criminelles en 1828, le nombre de leurs victimes s’éleva à 17… une affaire qui retentit au delà des frontières de la ville.

17 petits cercueils pour honorer les 17 victimes ? Un acte de sorcellerie ? Une sépulture pour les marins ? Une offrande au Roi Arthur ? Personne n’a jamais trouvé le fin mot de l’histoire. Huit de ces cercueils sont exposés au Musée National d’Ecosse, à Edimbourg et aujourd’hui encore chaque visiteur les scrute, dans l’espoir de percer enfin leur secret.

Partager
Pourquoi vous inscrire
à la newsletter de Sir Edward's * ?

C'est simple : pour connaître toutes les actualités sur la marque et découvrir les derniers road trips !

*et de ses partenaires

Bardinet, SAS située Domaine de Fleurenne, 33290 Blanquefort Cedex France, est responsable de traitement pour les contenus, produits et services édités. Elle collecte des données afin de faciliter la gestion de votre demande et cela sur la base de votre consentement. Si vous ne fournissez pas l'ensemble des champs obligatoires mentionnés dans le formulaire, nous ne pourrons pas traiter votre message. Vos données sont transmises aux sociétés en charge de la relation client et sont conservées pendant 5 ans. Vous pouvez exercer vos droits d'accès, de rectification, de limitation, de portabilité, d'opposition, d'effacement et définir vos directives post-mortem, à l'adresse mail du délégué à la protection des données (dpo@la-martiniquaise.fr) ou à l'adresse postale COFEPP - Délégué CNIL, 18 rue l'Entrepôt, 94227 Charenton-le-Pont Cedex en justifiant de votre identité. A tout moment vous pouvez introduire une réclamation auprès de la CNIL.

My Scotland My Scotland, le road trip

Par où commencer un road trip écossais ? En me suivant ! Je vous emmène dans les endroits les plus surprenants, atypiques et dignes de votre intérêt !

Découvrir tous les road trips
  • La fabrique à whisky

    Entre tourbe et bruyère, la terre du whisky dévoile ses profondeurs et son étendue.

    Explorer
  • Cocktails recettes

    Pour aller au delà de l’évidence, se renouveler et surprendre.

    Explorer
  • Terroir & territoire

    Entre tourbe et bruyère, la terre du whisky dévoile ses profondeurs et son étendue.

    Explorer
Scotch whisky - Whisky écossais

Vous devez avoir l'âge légal pour la consommation d'alcool dans votre pays de résidence.

Oui Vous ne pouvez pas accéder à ce site.