Le whisky et la part des anges

Le whisky et la part des anges

Bruyère battue par les vents, rochers de granit qui affleurent : l’on imagine aisément des esprits bienveillants peupler les terres écossaises. Au milieu de ces paysages gothiques, les spiritueux sont l’objet d’une alchimie subtile mais bien réelle.

Écoutez attentivement : dans les chais écossais, des anges passent. On dit aussi qu’ils prennent leur part. Cette expression poétique, “la part des anges”, désigne un phénomène naturel d’évaporation.

Il se déroule pendant toute la période de vieillissement. On estime que le whisky s’échappe des fûts de chêne à raison de 1 à 2 % par an.

Grâce ce tribut payé à la nature, le whisky acquiert la rondeur que nous lui connaissons.

L’évaporation du whisky est fortement influencée par le degré d’humidité présent dans les chais. Il faut un équilibre parfait entre humidité et sécheresse, pour que le scotch whisky réalise sa lente maturation.

Le scotch whisky naît du temps qui passe.

Sir Edward's

Découvrez aussi...