Retour Retour aux légendes

L’alchimiste du château de Stirling

Qui n’a jamais rêvé de posséder tellement d’or, qu’un attelage de 100 chevaux serait impuissant à transporter un tel trésor ? Le roi James avait un tel désir. La nuit, il s’imaginait caresser la pierre philosophale et transformer toutes les ferronneries de son château de Stirling en métal précieux.

Un jour, alors qu’un mystérieux visiteur lui demandait l’hospitalité, le roi sentit son coeur tressauter. L’homme prétendait être un alchimiste, un vrai ! Il promit au roi, aveuglé par sa cupidité, d’en faire un homme riche. Plus riche que tous les souverains rassemblés !

Conquis, le roi lui offrit tout ce qu’il souhaitait : un toit, un titre honorifique, une pension, l’accès à ses propres réserves de whisky, et surtout un endroit introuvable pour travailler.
Fort de son nouveau statut, l’homme s’enfonça dans les entrailles du palais. Chaque jour, le roi le convoquait pour l’interroger : “as-tu transformé en or les métaux de mon château“ ? “Pas encore Sir, demain peut-être”. Plusieurs années s’écoulèrent, au point que le roi commença à douter. Était-ce un puissant sorcier ou un imposteur éhonté ? La soif de l’or le rongeait.

Sentant le vent tourner, l’homme décida de s’échapper. Les longues nuits passées, à tenter de muter les vils métaux en or, n’avaient réussi qu’à altérer son esprit. Pour tout dire, il était devenu fou à lier. Dans son esprit enfiévré, il s’imagina une fuite, grandiose, il pourrait s’envoler. Ainsi, le malin entreprit de se confectionner deux ailes, avec des plumes qu’il avait ramassées. Un soir, harnaché comme un rapace, il s’élança du haut de la muraille de Stirling… avant de lamentablement chuter.

Au pied de la forteresse, on ne retrouva qu’une poignée de plumes, une pièce d’or et au fond d’une crevasse inaccessible, une lueur dorée. Le roi essaya bien de gratter la roche, de s’insérer dans les interstices, mais impossible de s’approcher. Impossible aussi de trouver dans les dédales du château le laboratoire de l’alchimiste. Le roi en perdit à son tour la raison. Et depuis, la nuit, on peut croiser le fantôme de l’alchimiste, errant sans repos dans les tunnels du château de Stirling.

Sir Edward's

Découvrez aussi...