« L’Ecossais volant » est de retour sur les rails

Accès réservé aux membres
Dans un pays où le trainspotting - regarder les trains passer - est un véritable hobby, la remise en marche de « l’Écossais volant » est forcément un événement. Ce train mythique est actuellement en tournée en Grande-Bretagne. Suivez son panache blanc !

« L’Écossais volant », un train de légende

Construit en 1923, The Flying Scotsman est rapidement devenu la locomotive star des rails britanniques. Capable de voyager non-stop entre Édimbourg ...
et Londres, ce train était à l’époque le seul à faire un aussi long voyage sans s’arrêter. Engin d’une grande puissance, « l’Écossais volant » a aussi été le premier à passer la barre des 100 miles par heure (160 km /h) en 1934. Avec une telle vitesse, les passagers pouvaient rallier Londres depuis Édimbourg en seulement 8 heures. La légende du Flying Scotsman s’est aussi bâtie au cinéma. En 1929, le train était la star du premier film parlant britannique, intitulé The Flying Scotsman. Le train y était le théâtre d’une histoire d’amour passionnée.

La fin d’un mythe et sa résurrection

Malgré une cote d’amour élevée, la locomotive et ses passagers se séparent en 1963. Après quarante ans de service, The Flying Scotsman est remisé et vendu, les trains à vapeur n’étant pu à l’ordre du jour. Mais en 2004, le plus célèbre train du monde est racheté par le Musée national des chemins de fer. Et grâce en partie à la générosité du public, il est restauré pendant 10 ans. 2016 est l’année de son grand retour. Jusqu’au 16 octobre, le grand public peut à nouveau s’asseoir sur ses larges fauteuils de salon et profiter du charme de ses cloisons boisées. Les billets pour ces voyages sont cependant très difficiles à obtenir. Si la chance vous fuit, vous pouvez toujours vous livrer à un « trainspotting », depuis un pont ferroviaire ou un talus sécurisé. Vous pourrez ainsi vous rappeler du temps glorieux où les trains n’avaient pas de wifi mais offraient les services d’un barbier ! Plus d’informations sur les trajets du Flying Scotsman.


Inscrivez-vous pour lire la suite ou Connectez-vous